12 juillet 2018

Hajla : là où la sainteté s'entrelace avec la beauté naturelle

Entouré par la nature, dans la ville antique de Jéricho, le monastère orthodoxe de Deir Hajla accueille des fidèles du monde entier.

Archéologie, culture, art et autres religions

Loading the player...
Embed Code  

Pour demander une vidéo de qualité supérieure
Copy the code below and paste it into your blog or website.
<iframe width="640" height="360" src="https://www.cmc-terrasanta.org/embed/hajla-la-ou-la-saintete-s-entrelace-avec-la-beaute-naturelle-15345"></iframe>
Pour demander une vidéo de qualité supérieure
Veuillez envoyer un email à :
info@cmc-terrasanta.org

Objet: Demande de vidéo de qualité supérieure

Message :
Archives personnelles / promotion du CMC / TV Broadcasting

http://www.cmc-terrasanta.org/fr/video/archeologie-culture-art-et-autres-religions-8/hajla-la-ou-la-saintete-s-entrelace-avec-la-beaute-naturelle-15345.html

Aucune partie de cette vidéo ne peut être éditée ou diffusée sans un accord conclu au préalable avec le Christian Media Center convenant des termes et conditions de l'édition et de la diffusion.
A l'ouest du Jourdain, Saint Gérasime a construit en l’an 455 un monastère, qui porte son nom, à côté de celui de Malawoon qui comprend une petite chapelle et une grotte où - selon une tradition - on croit que la Sainte Famille a cherché refuge. En l'an 617 AD Deir Malawoon et Deir Saint Gérasime sont devenus un seul monastère connu sous le nom de Deir Hajla.

Gardien du monastère depuis quarante ans, le moine orthodoxe grec Chrysostomos, a souligné l'importance spirituelle de l'endroit citant l'expérience de Jésus-Christ dans le désert. « Le monachisme, a-t-il continué, et la dédication à la prière, à la solitude et à la méditation spirituelle sont les bases fondamentales de ce monastère. Les différentes rénovations effectuées grâce à l'aide des moines tout au long de ces quatre décennies en ont fait un paradis où la sainteté s'entrelace avec la beauté naturelle ».

Pèlerine grecque
« Je suis vraiment heureuse de visiter cet ancien monastère. Je sens que le Seigneur m'a donné cette opportunité dont j’avais désespérément besoin. De mon point de vue, je crois que ceux qui ont construit ce monastère ont été inspirés directement par Dieu. La beauté de la structure ajoutée à la spiritualité qui s'en dégage me submerge et me rend plus proche de Dieu que jamais ».

Un monastère entouré par la nature, dans lequel les drapeaux affluent pour représenter les pays d'où viennent les pèlerins qui visitent l'endroit, et qui est orné de nombreuses icônes.

Dans la grotte où l'on croit que la Sainte Famille s'est réfugiée pendant le voyage en Egypte, fuyant le roi Hérode, une peinture représentant la Mère de Dieu accueille les pèlerins venus méditer et obtenir des bénédictions particulières.

Pour la fête de Saint Gérasime célébrée le 4 mars, de nombreux fidèles viennent en pèlerinage pour prier et demander son intercession en chantant: « Toi qui guéris les malades et les âmes de ceux qui t'implorent avec foi, soit notre intercesseur: gloire soit rendue à Celui qui t'a donné le pouvoir et t'a couronné de gloire ».